Dans Actualités

Le Conseil des Innus de Pessamit et la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka (RMBMU), copropriétaires de la Station Uapishka, se sont adressé conjointement au Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) dans les dernières semaines pour recommander l’établissement d’une entente permanente pour la surveillance de la pratique de la motoneige dans la réserve de biodiversité Uapishka, dans les monts Groulx.

À titre de rappel, il est possible de faire de la motoneige dans des portions bien définies du massif en se conformant au protocole d’encadrement de l’activité, soit en présence d’un guide formé et accrédité. La surveillance dont il est question ici est donc déployée afin de décourager les utilisateurs de la motoneige qui voudraient y circuler sans guide reconnu.

« Le Conseil des Innus de Pessamit reconnait l’expertise et la compétence de ses agents territoriaux à titre de mandataire pour participer à la gestion et la surveillance de la Réserve de biodiversité Uapishka, sur le Nitassinan. Il va de soi que la surveillance de ce vaste territoire qu’est le Nitassinan soit réalisée par des agents issus de la communauté innue de Pessamit. Il s’agit de leur territoire ancestral et d’en assurer la surveillance leur permet de se le réapproprier », indique le Chef Jean Marie Vollant.

En réponse à ces recommandations, le MELCC a fait savoir qu’il était favorable à la signature d’une entente de deux ans pour les saisons 2020-2021 et 2021-2022. Dans un contexte où le territoire est vaste et les accès multiples, la présence d’agents territoriaux de Pessamit permet de répondre aux besoins de sensibilisation, de surveillance et de partage du territoire.

« La connaissance terrain et l’aisance des agents de Pessamit dans les conditions difficiles du territoire ne sont plus à démontrer. En assurant une présence des agents territoriaux partout sur le territoire et en travaillant de concert avec l’ensemble des intervenants impliqués, ce sont autant les motoneigistes, les randonneurs que les guides qui bénéficient de leur présence. Effectivement, au-delà de leur mission de surveillance, ils sensibilisent les usagers au respect de la règlementation en vigueur et participe à assumer une certaine forme de sécurité pour les usagers », indique Jean-Philippe L. Messier, directeur général de la RMBMU.

Une destination recherchée

À l’instar de la hausse de la fréquentation dans les monts Groulx observée au cours du printemps et de l’été 2020, la prochaine saison hivernale s’annonce fort achalandée. Déjà les réservations ont débuté et le calendrier se remplit rapidement. Cette hausse d’achalandage anticipée préoccupe particulièrement le Comité de gestion de la réserve de biodiversité Uapishka qui a à cœur l’harmonisation des différentes activités pratiquées sur le territoire du massif des monts Uapishka (Groulx), la sécurité et la protection de ce territoire unique.

Le comité de gestion se réjouit de l’annonce de la signature de cette entente, qui par ailleurs, survient seulement quelques jours après le dépôt du projet d’un plan directeur pour l’encadrement des activités, la mise en valeur et la protection des

monts Uapishka (Groulx) par la RMBMU. La sécurité et la surveillance font partie intégrante des objectifs de recommandations de ce plan et la reconduction du mandat de surveillance des agents territoriaux est un aspect critique du bon fonctionnement du protocole d’encadrement de la pratique de la motoneige, et comme mesures dissuasives efficaces auprès des délinquants.

À propos du comité de gestion de la réserve de biodiversité Uapishka
Le comité de gestion de la réserve de biodiversité Uapishka a été mis en place sous l’égide du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC). Le comité a pour but de favoriser la participation des acteurs du milieu dans la gestion de l’aire protégée. Le comité s’est doté en 2013 d’un plan d’action comprenant des objectifs de restauration et de suivi de l’intégrité écologique de l’aire protégée, de mobilisation, d’éducation et de gestion des accès, de structuration de la recherche et de structuration de la sécurité et de la sensibilisation.

Sont membres du comité de gestion de la Réserve de biodiversité Uapishka : ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC), Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka (RMBMU), Tourisme Côte-Nord, Conseil des Innus de Pessamit, Association des motoneigistes de Nord, Société des Amis des monts Groulx, Environnement Côte-Nord, MRC de Manicouagan, MRC de Caniapiscau et le Cégep de Baie-Comeau.